Page imprimee sur le site http://www.arbresetpaysagesdautan.fr , le 2014-11-28 13:37:49.
Vous êtes ici : > Accueil > Arbres, Haies, Paysages > Arbres, Haies, Paysages > Arbres > Comment reconnaître un arbre ?

Comment reconnaître un arbre ?

Le réflexe le plus fréquent pour tenter de reconnaître un arbre est d’observer ses feuilles. Mais beaucoup d’arbres perdent leurs feuilles en hiver, et de même certains arbres ont des feuilles très semblables : difficile de différencier le frêne commun du frêne oxyphille en comparant seulement leur feuilles. Beaucoup d’autres caractéristiques botaniques sont à prendre en compte : les fleurs, les fruits, les bourgeons... C’est souvent le recoupement entre plusieurs critères qui permet la détermination de l’espèce.

La situation

L’endroit où est observé l’arbre peut être une indication. Un aulne glutineux ne sera jamais rencontré en haut de talus sec, tout comme un chêne pubescent ne se trouvera généralement pas en bord de cours d’eau.

La silhouette

Alisier torminal La taille et le port donnent des indications sur le type de végétal :

- les arbres : plus de 7 mètres de haut, un tronc principal et un houppier [1],

- les arbustes : ne dépassent pas 7 m de haut, un tronc principal et un houppier,

- les arbrisseaux : moins de 10 m de haut, plusieurs troncs partent de la base.

La forme de l’arbre permet de reconnaître de très loin un saule pleureur ou un pin parasol. Si l’on prend l’habitude et le temps de les observer avec attention, chaque arbre a une silhouette qui lui est propre : en forme de coeur à l’envers pour le tilleul, triangulaire pour l’aulne glutineux... Viorne lantane

Les feuilles

Feuille simple ou composée ?

_ feuille simple d'Alisier Une feuille est simple si la partie plate et verte appelée limbe est en « un seul morceau ».

Une feuille est composée si le limbe est divisé en plusieurs parties, les folioles, réparties le long du rachis [2].
_

_ feuille composée de Sureau

Feuilles alternes ou opposées ?

_ feuilles alternées de Nerprun Les feuilles alternes sont insérées de façon décalées de part et d’autre du rameau.

Les feuilles opposées sont insérées au même niveau de part et d’autre du rameau.
_

_ feuilles opposées de Buis

Nervation palmée ou pennée ?

_ feuille palmée de Figuier La nervation du limbe est palmée lorsqu’il existe plusieurs nervures principales (3 à 5) qui partent du même point.

La nervation du limbe est pennée lorsqu’il existe une seule nervure principale.
_

_ feuille pennée d'Aulne

Les bourgeons

bourgeon d'AlisierLes bourgeons sont constitués par les jeunes feuilles le plus souvent protégées jusqu’au printemps par une couche d’écailles.

L’observation des bourgeons permet d’identifier les arbres en hiver. Forme, couleur, taille, position par rapport au rameau... sont autant d’éléments à prendre en compte.

Certains bourgeons sont très caractéristiques et donc facilement reconnaissables : le bourgeon de l’alisier torminal, globuleux, vert et aux écailles vertes bordées de brun ressemble à une tête de serpent. Le gros bourgeon brun velouté du frêne commun ressemble à de petits sabots de chevreuil ou à des pépites de chocolats.

L’écorce


écorce de Merisier

Son observation peut aider à la reconnaissance : couleur, forme des craquelures, présence de lenticelles [3]... Mais attention, elle peut être d’aspect très différent selon l’âge de l’arbre : souvent fine et lisse chez les jeunes arbres, elle devient le plus souvent épaisse et fendillée quand ils sont plus âgés.

Les fleurs

Les organes mâles et femelles peuvent être portés par des fleurs différentes ou par les même fleurs.

Chez les espèces dioïques les fleurs mâles et femelles sont sur des pieds différents : saule, if...

Chez les espèces monoïques les fleurs mâles et femelles sont distinctes mais portées par le même arbre : noyer, chêne, aulne, bouleau...

Chez les espèces hermaphrodites les fleurs réunissent à la fois les organes femelles et les organes mâles. : érable, sorbier, merisier, tilleul, alisier...

Alors que les feuilles peuvent varier énormément à l’intérieur d’un genre, les fleurs des espèces et des genres apparentés ont généralement une structure similaire.
La façon dont elles sont portées, solitaires ou en groupes, et l’endroit où elles sont implantées sont des critères d’identification importants.

fleur de Saule fleur de Néflier fleur de Troène

Les fruits

disamare de l'Erable plane

Le fruit protège les graines le temps qu’elles mûrissent. Il peut être sec ou charnu et présenter des formes et des couleurs très différentes qui rendent son observation très pertinente pour la détermination d’une espèce. Le fruit du fusain d’Europe par exemple, en forme de bonnet d’évêque, est tellement caractéristique qu’il a donné son nom à cet arbuste.

cenelles, fruits d'Aubépine fêne, fruit du Hêtre fruit du Fusain

Pour découvrir les arbres et arbustes de pays et leurs caractéristiques, rendez-vous à l’article Arbres et arbustes de pays

[1ensemble des ramifications portées par l’arbre au dessus du tronc.

[2axe central

[3pores traversant l’écorce et permettant la respiration des tissus situés sous l’écorce


Accueil | Plan du site | Contactez le webmaster
20 route de Ticaille - 31450 Ayguesvives - tél/fax 05 34 66 42 13
© 2007-2012 Arbres et Paysages d’Autan | Site hébergé par Cineteck-France