Page imprimee sur le site https://www.arbresetpaysagesdautan.fr , le 2018-12-10 12:23:54.
Vous êtes ici : > Accueil > Planter > Réaliser votre projet > Entretien et suivi > La taille

La taille

Pour obtenir un arbre ou un arbuste en bonne santé, de forme naturelle, harmonieuse et bien proportionnée, ne le taillez pas ! Il n’en a pas besoin.

Si vous prenez bien en compte la forme et la taille adulte des arbres lors de l’élaboration de vos projets d’aménagement, vous n’aurez pas à tailler.

Aucune taille n’est bénéfique à l’arbre :

  • la taille n’est pas un acte naturel pour la vie de l’arbre, elle n’est pas sans effet secondaire,
  • la taille, même bien effectuée, est une porte ouverte aux maladies,
  • la taille demande beaucoup d’énergie à l’arbre pour se reconstituer,
  • la taille affaiblit l’arbre, et peut même l’épuiser,
  • la taille réduit considérablement la longévité de l’arbre,
  • la taille fragilise l’arbre dans son architecture, le rendant dangereux.

Les arbustes supportent mieux la taille que les arbres.

Cependant, il peut arriver qu’une taille soit nécessaire : problèmes de visibilité, trop grande proximité d’un chemin ou d’un bâtiment... Il faut toujours garder en mémoire que la taille n’est pas anodine et suivre les quatre grands principes suivants :

- Ne tailler qu’en période de repos végétatif :

  • de début juillet à mi-août, pour une meilleure cicatrisation,
  • de décembre à février, hors périodes de gel.
    Il faut éviter de tailler lorsque la sève circule (automne, printemps) pour qu’elle ne s’écoule pas par les plaies, épuisant les réserves de l’arbre.

- Ne jamais tailler des branches ou des troncs de diamètre supérieur à 5 cm. Plus le diamètre de la plaie est grand, plus l’arbre a du mal à cicatriser.

Cicatrice d'une blessure causée par la taille

- Ne pas entamer les parties plus âgées : tronc, têtard, tête de chat.
Les parties âgées de l’arbre renferment ses réserves, en les supprimant, l’arbre perd ses capacités à "redémarrer".

- Ne pas couper des bouts de branches, couper la branche entière.
L’arbre a plus de facilités à cicatriser à la base d’une branche.


Avant de tailler, toujours se poser les questions :

  • Est ce que mon arbre ou mon arbuste est suffisamment en bonne santé pour supporter une amputation ?
  • Est-ce que je ne prélève pas trop de branches pour lui permettre de récupérer ?

La taille est aussi une question d’esthétisme, car la forme naturelle d’un arbre est harmonieuse et en taillant il faut toujours retrouver cette harmonie. Si ce n’est pas le cas, la taille a été mal faite et l’arbre en souffrira d’autant plus.

La taille mécanique de la haie

Pour des questions d’encombrements en bordure de champs, les haies plantées sur des terrains agricoles sont généralement taillées. Cette taille peut être réalisée au bout de cinq ans avec un appareil adapté : un sécateur mécanique monté sur bras d’épareuse ou un lamier pour les haies plus âgées.

Il est important d’exclure l’épareuse qui abîme les arbres. Broyant plus qu’elle ne coupe, l’épareuse laisse des plaies qui cicatrisent mal et sont la porte ouverte aux maladies et aux parasites. De plus, elle entraîne des repousses anarchiques. Branche déchiquetée par une épareuse
Sécateur monté sur bras d'épareuse L’association a oeuvré pour promouvoir l’utilisation d’un matériel adapté pour tailler les haies. Elle a acquis en 1998, avec l’aide financière du Conseil Régional, un sécateur monté sur un bras d’épareuse qui permet de réaliser une taille douce des arbres en haies. Le coût des travaux est pris en charge par les adhérents sollicitant ce service.
_
_

A consulter :

La taille douce des arbres et des arbustes

Accueil | Plan du site | Contactez le webmaster
20 route de Ticaille - 31450 Ayguesvives - tél/fax 05 34 66 42 13
© 2007-2015 Arbres et Paysages d’Autan | Site hébergé par Le Pic