Page imprimee sur le site https://www.arbresetpaysagesdautan.fr , le 2018-10-17 17:28:53.
Vous êtes ici : > Accueil > Expérimenter > Expérimentation de paillage > Origine du projet

Origine du projet

Une démarche régionale

Depuis plus de 10 ans, le Conseil Régional Midi-Pyrénées s’est engagé dans une politique de replantation de haies. Ces haies ont pour rôle de lutter contre le vent, de lutter contre l’érosion des sols, de filtrer les polluants, d’offrir un habitat à la faune et à la flore sauvage, de restaurer le paysage.

La technique du paillage est utilisée pour favoriser le développement des plants, limiter les désherbages et limiter les arrosages. La majorité des plantations de haies est réalisée sur du paillis plastique noir (polyéthylène). Il faut 80 kg de plastique pour pailler 1 km de haie. Ce matériau n’est pas biodégradable et représente un déchet qui doit être retiré et recyclé (Art. L541-1 et L541-2 du Code de l’Environnement).

Le non-retrait des paillis plastiques, souvent observé, vient à l’encontre du rôle de la haie, en empêchant le développement d’une strate herbacée au pied de la haie et en polluant le sol. Il a aussi pour conséquence un appauvrissement du sol qui n’est pas rechargé en matière organique et contribue à limiter la vie du sol. Après quelques années, le film plastique devient cassant et peut se disperser dans la nature en petits fragments qui ne vont pas se dégrader.

Dans les « démarches qualités » actuelles avec comme toile de fond le développement durable, la recherche d’autres méthodes de paillage parait nécessaire, à la fois pour limiter l’utilisation d’un matériau polluant lors de la plantation de haies et pour favoriser l’accueil de la haie pour la flore et la faune sauvage.

L’Association Arbres et Paysages d’Autan a choisi, depuis ses débuts, d’utiliser pour ses plantations des paillis biodégradables : copeaux de bois, tissu végétal, dalles de bois compacté. Ces paillis proviennent du recyclage de déchets : déchets d’élagage, sac de jute, chute de bois...

Elle a été déléguée par les opérateurs de terrain de la région (Arbre et Paysage 32, Arbres et Paysages Tarnais, Campagnes Vivantes (82), Arbres et Paysages Aveyron, la chambre d’agriculture de l’Ariège, SOLAGRO) pour réaliser une expérimentation de paillage au niveau régional.

Haies, paillage et biodiversité

Les haies ont une valeur écologique particulière par rapport aux autres éléments du paysage. Elles forment une double lisière, milieu dont la diversité biologique est la plus importante. Elles abritent une richesse floristique et faunistique abondante. Les haies les plus riches sont celles comportant les trois strates : herbacées, arbustives, arborées, et bordées d’un fossé et d’une bande enherbée.

La disparition du paillis, après 2 à 3 ans, permet une colonisation du pied de la haie par les végétaux autochtones, les mousses, les champignons... Cette colonisation permet par ailleurs d’augmenter la capacité d’accueil de la haie pour la faune, en offrant une voie de passage, un refuge et un garde-manger supplémentaires pour certaines espèces.

Le maintien en place du paillis plastique a pour conséquence d’empêcher l’enrichissement de la haie à son pied et, n’étant pas dégradé, pollue le sol et représente un danger pour la faune qui pourrait l’ingérer.
A contrario, un paillis biodégradable a pour avantage de se décomposer et de disparaître. La décomposition va également fournir de la matière organique aux organismes du sol qui vont la décomposer pour la rendre assimilable à nouveau par l’arbre. L’activité de ces organismes a pour effet d’ameublir le sol, de faciliter la pénétration de l’eau et de l’air indispensable pour le développement des végétaux.


A consulter :

Utiliser un paillis biodégradable
Journal n°20
Affiche de présentation de l’expérimentation
Art. L541-1 et L541-2 du CE sur les déchets

Avec le soutien financier de :

Agence de l'eau Adour-Garonne Conseil Régional de Midi-Pyrénées Union Européenne

Accueil | Plan du site | Contactez le webmaster
20 route de Ticaille - 31450 Ayguesvives - tél/fax 05 34 66 42 13
© 2007-2015 Arbres et Paysages d’Autan | Site hébergé par Le Pic